Trouver un logement à louer sur le web : les pièges à éviter !

Rechercher un nouvel appartement n’est pas en soi une sinécure. L’action peut-être source de stress. Or, le stress est bien souvent un mauvais conseiller. Il peut nous faire agir dans une certaine précipitation qui n’est pas sans conséquence. En effet, agir dans l’urgence, sous le coup du stress ou de tout autre émotion forte, permet aux personnes mal intentionnées de s’engouffrer dans la brèche. Ceci est d’autant plus vrai si la recherche a lieu sur la toile. Que faire alors pour se prémunir et ne pas se faire avoir?

Quels sont les pièges à éviter lors d’une recherche de logement sur le web?

1) Lors d’une recherche pour un nouveau logement, il est primordial de rester réaliste sur ces possibilités. La recherche doit s’effectuer avec pragmatisme. Pour cela, il est nécessaire d’avoir déjà conscience des prix pratiqués selon la zone géographique souhaitée. Connaître le vocabulaire employé par les agences afin de pouvoir parfaitement analyser une annonce est plus que recommandé. Pour dissimuler les malfaçons d’un logement, les professionnels auront tendance à manquer de précision lors de la description du bien. Ainsi, le terme « appartement charmant » sous-entend bien souvent « petite surface » et « bon état général »…des travaux seront donc certainement à prévoir. La vigilance est alors de mise surtout si vous escomptez visiter le bien.

2) Il est raisonnable de penser qu’en passant par une agence immobilière, vous soyez épauler dans vos recherches. Cependant, là encore, ne prenez pas pour argent comptant ce qui vous est dit. En effet, si une agence est là pour aider de potentiels clients, c’est avant tout dans le but de faire du chiffre d’affaire. Restez vigilant. Comparez les prix des services entre agences et assurez vous que les conditions demandées restent acceptable

3) Sur les sites de petites annonces, les escroqueries existent malheureusement. L’un des plus rencontrées est certainement celle du mandat-cash. L’escroc publie une fausse annonce et tente de vous faire payer une partie par mandat-cash. Oubliez de suite cette pratique et ne payez qu’à partir du moment ou vous avez signé un bail.

4) Autre sujet sur lequel il est important de faire attention, les réclamations abusives des propriétaires. Afin de s’assurer de louer au locataire parfait, certains propriétaires n’hésitent pas à vous solliciter dans le but d’obtenir plus d’informations vous concernant que la loi ne leur autorise.

5) Le bail incomplet est également un piège récurrent. Ce contrat stipule les obligations de chaque partie. Au moment de la signature, assurez-vous que tout soit clairement stipuler. Pour la recherche d’un nouvel appartement sur Montréal le mieux pour éviter ce genre de piège est encore de passer par un outil pour trouver un appartement à louer à Montréal et ses environs

A lire également

Leave a Comment