Résultats du sondage Ifop – Cam4 sur la rencontre

Selon l’étude réalisée sur un peu plus de deux milles personnes formant un échantillon représentatif de notre société, l’évolution des mœurs dans le domaine de la rencontre est flagrant, et ce, en 5 ans de temps seulement.

Surtout les hommes

Selon les sondés dont l’âge variait entre 18 et 65 ans, les Français seraient plus 40% à s’être inscrits au moins sur un site de rencontre. Un chiffre qui a doublé en l’espace de 5 ans, ce qui dénote d’une modification de la façon dont ces portails sont perçus par les internautes dans l’Hexagone.

Chez ces inscrits, 50% des hommes admettent volontiers que s’il s’y connectent, ce n’est pas nécessairement pour trouver l’âme sœur, mais pour trouver quelqu’un avec qui passer quelques heures, tout au plus une soirée. Chez les femmes, ce chiffre dévisse à 11%.

couple d'amoureux

Vous imaginez bien que la presse s’est empressée de reprendre cette étude, mais en omettant d’expliquer le pourquoi. Selon le directeur de cette étude, la cause principale est le fait que dorénavant, à cause des applications mobiles, il est possible de se connecter très facilement et depuis n’importe où sur ce genre de sites. De plus, ceux-ci ont bien compris qu’il fallait cibler les internautes en les géolocalisant pour les fidéliser. Piouk (www.piouk.com) qui est réservé aux célibataires de la Réunion (974), est un exemple parmi tant d’autres de ces sites de rencontres géolocalisés.

A priori, ce n’est donc pas en ligne que ces dames auront le plus de facilités à trouver le prince charmant, puisqu’un homme sur deux serait plutôt du genre Don Juan.
Une lueur d’espoir tout de même puisque tous sexes confondus, ils sont 62% à considérer le fait de tomber sur la personne parfaite pour former un couple comme un idéal.