Quels sont les risques liés au travail en hauteur et comment les prévenir ?

La sécurité au travail est une donnée à ne pas négliger. Dans le cadre d’un travail qui s’effectuerai en hauteur, les risques sont accrus. Savoir identifier ces risques et les anticiper permet d’éviter des accidents pouvant être dramatique.

Le travail en hauteur, définition

Pour visualiser les dangers liés au travail en hauteur, savoir définir le travail en hauteur est primordial. Est désigné comme un travail s’effectuant en hauteur, tout travail s’effectuant au dessus du niveau du sol. Ainsi chaque tâche nécessitant la mise en place d’un échafaudage, chaque tâche demandant à monter sur les toits, les ponts, les arbres, les immeubles, les monuments, les poteaux est un travail en hauteur. A cela s’ajoute également l’ensemble du travail nécessitant l’emploi de cordes, de monte-charge, de nacelles, de grues, d’escabeaux….

Bien évidemment le premier des risques au travail en hauteur est la chute d’une personne. Cette chute peut-être due à de nombreux facteurs. Le travailleur en hauteur peut-être victime d’un malaise, d’une maladresse, de stress, des conditions climatiques, de la fatigue, d’une panne technique, d’un problème de signalétique….Le deuxième risque est la chute d’outils ou de matériels professionnels.

Le législateur s’est bien-entendu penché sur cette question. Ainsi, le travail depuis une échelle, un escabeau ou même un simple marche pied est interdit. Il est uniquement toléré à partir du moment ou le travailleur ne peut pas accéder autrement à la zone de protection collective et si la tâche a effectuée n’exprime pas un risque trop élevé pour le travailleur. Le travail ne doit pas également être prévu sur un trop longue période. Par ailleurs, peu importe la hauteur où se situe la tâche à effectuer, l’employeur à l’obligation légale de mettre en place des systèmes de protection contre une éventuelle chute. Afin de limiter le nombre d’accident, la loi réduit au maximum les personnes pouvant exercer en hauteur. Il faut donc être majeur, passé un examen médical afin de prouver sa bonne santé physique et avoir au préalable été formé par un professionnel exerçant un travail en hauteur.

Bien-évidemment, il existe aujourd’hui tout un tas d’équipement visant à protéger spécifiquement le personnel chargé d’un travail en hauteur. Longes, cordes, casques, harnais de sécurité, la mise en place d’ancrage de sécurité pour toiture pour les travaux en hauteur peuvent minimiser les risques d’accidents.

Afin de maximiser la sécurité sur un chantier de travail en hauteur, il est réellement important de prendre conscience du danger.

A lire également

Leave a Comment