Comment anticiper la perte d’autonomie liée à l’âge ?

A l’occasion de la publication du septième baromètre sur la perte d’autonomie, le sujet revient sur le devant de la scène. Il faut dire qu’avec 2 millions de plus de 60 ans à l’horizon 2040, le coût pour les familles risque d’être très élevé.

Les chiffres

Dans un quart de siècle, en 2040, près d’un tiers de la population française sera âgé de plus de 60 ans alors qu’aujourd’hui, les sexagénaires et plus ne représentent que 22%. (Source) Un bouleversement profond de la société pour lequel il va falloir se préparer le plus rapidement possible, tant au niveau des structures d’accueil, que des aides liées à la dépendance.

En effet, on estime à 9% le nombre des personnes de 60 ans et plus qui seront plus ou moins dépendantes. Or, actuellement, malgré les aides et les déductions fiscales de toutes sortes, le coût pour une famille subvenant aux besoins d’une personne dépendante est estimé à 1000 euros par mois. Un budget colossal auquel certains foyers seront bien évidemment incapables de faire face.

senior en France

Quelles solutions ?

La publication du septième baromètre sur la perte d’autonomie fait ressortir le fait que les Français sont bien conscients du problème mais qu’ils sont très peu à avoir cherché une solution. Pire, la majorité des nos compatriotes n’a aucune idée du coût d’une prévoyance dépendance qui permet pourtant de se mettre à l’abri face à des dépenses qui peuvent être très lourdes dans certains cas.

Pourtant, à l’image du Cabinet Wilhelm, des courtiers en ligne offrent des solutions couvrant tous les besoins et qui sont proposées à des tarifs fort intéressants au regard des dépenses qui peuvent être engagées pour subvenir aux besoins d’une personne dépendante.

Outre la solution personnelle qui doit être la première démarche effectuée par tout un chacun, il faudra impérativement que la France prennent des mesures rapides et efficaces pour se préparer à ce papy-boom et aux problèmes liés à la dépendance qui en découleront nécessairement.