Fuite des cerveaux : le cas de la France

La France n’est pas encore victime d’une importante fuite des cerveaux. Cependant, elle doit mettre en place certaines mesures dans l’optique de revenir les meilleurs et pour attirer également les pointures internationales.

Zoom sur la fuite des cerveaux dans l’Hexagone

études
Flickr @ ccarlstead

La fuite des cerveaux est-elle une réalité dans l’Hexagone ? Cette interrogation peut étonner plus d’un, à plus forte raison si l’on sait que la France fait partie des destinations préférées des personnes qui veulent faire des études supérieures. Toutefois, une réflexion doit néanmoins être faite à ce sujet. Le marché du travail, l’enseignement supérieur ou encore la recherche subissent de pleins fouets les effets de la mondialisation. Une compétition internationale a été ouverte. Certaines pratiques qui sont méconnues du public sont opérées pour séduire les meilleurs.

Suivre des études dans un autre pays est un chemin menant vers l’expatriation. Le fait est que les immigrés rassemblent plus de chercheurs et d’étudiants. Les jeunes en provenance des pays du Sud veulent immigrer vers les pays du Nord et désirent partir aux États-Unis notamment pour y faire leurs études.

La France : la destination fétiche des étudiants étrangers

etudiant etranger
Flickr @ Mohri UNU

La France figure dans le top 5 des destinations qui attirent le plus d’étudiants étrangers. En 2011-2012, on compte 288 540 étudiants dans le pays. En échange, 77 653 d’étudiants français partent pour les États-Unis, le Canada, l’Allemagne, la Suisse, la Belgique ou encore le Royaume-Uni pour suivre des études d’astronaute ou autres. Grâce à programme Erasmus, la majorité des étudiants français partent effectuer des voyages éphémères ou des voyages d’études quand ils commencent leur cursus universitaire. Il est important de noter que jusqu’à présent, il est encore difficile de faire le bilan concernant les échanges internationaux dans le domaine des études supérieures.

2 commentaires

  1. […] La France n’est pas encore victime d’une importante fuite des cerveaux.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *