Faut-il acheter un condo à Montréal?

Le terme « condo » est employé chez nos voisins d’outre atlantique pour désigner un appartement en copropriété. Ce sont donc des appartements réservés exclusivement à la vente.

Le marché des condominiums

Depuis quelques années le nombre de projets de constructions de copropriétés est en hausse. Pour s’en rendre compte, il suffit de lever les yeux. Dans le centre-ville de Montréal, l’ampleur du phénomène est tel qu’il sera facile de penser à une épidémie.
Quelques chiffres sont à prendre en compte afin d’appréhender au mieux la situation actuelle :

  • En 20 ans, de 1993 à 2013, les reventes de condo ont été multipliées par 5,5 dans la région de Montréal.
  • Le prix moyen des condos, sur la même période et dans la même région, est passé de 105 000$ à 265 000$.

Le marché de la copropriété se porte bien sans pour autant être en surchauffe. Selon une étude parue en 2013, le ration vendeur/acheteur serait favorable à l’acheteur qui retrouverait là un peu plus de pouvoir au moment de la négociation. Alors, est-ce le bon moment pour acheter un condo à Montréal ?

Investir aujourd’hui dans un condo?

L’offre sur le marché n’a jamais été aussi abondante. Ceci est un premier bon point. En effet ainsi, l’acheteur potentiel que vous êtes a donc le choix. Après une baisse moyenne des prix de 5% à 10% en 2013, la tendance aujourd’hui est à une stabilisation. Cependant, l’opportunité reste excellente notamment grâce à des taux d’intérêts relativement bas. De plus, la construction de logement locatif étant peu répandue dans l’agglomération montréalaise, il semblerait que la spéculation y soit moins courante que dans le reste du pays comme à Toronto par exemple.

Les condo aujourd’hui

La tendance actuelle va la rationalisation de l’espace. En 1998, un condo d’une chambre avait une superficie de 975 p2. Aujourd’hui, la surface est bien plus petite avec une moyenne de 550 p2. Le phénomène permettrait d’accéder à la propriété plus facilement. Cependant, il aisé de constater une évolution en parallèle des « petits plus » comme une piscine, une salle de sport, une terrasse sur le toit …qui sont considérés à juste titre comme des milieux de vie à part entière.

Qui pour investir?

Qui sont les acheteurs de condominiums? Sur les 5 prochaines années selon la Fédération des chambres immobilières du Québec(FCIQ), 55% des acheteurs achèteront pour la première fois, 90% seront sans enfant, 50% sont des personnes seules et le 1/3 des acheteurs aura moins de 30 ans.

Quelques conseils aux futurs acheteurs

L’un des points fondamentaux si vous comptez acheter est d’avoir une vision sur le long terme. L’autre axe fondamental de votre réflexion doit se situé justement sur la géolocalisation de votre futur bien immobilier. L’endroit doit-être absolument optimal, placé à côté des transports en commun, des commerçants et des écoles. Le choix du quartier est déterminant. Posez-vous cette question : Est-ce que ce quartier est en hausse ou en baisse?