Le crédit pont

Pour les propriétaires immobiliers désirant mettre leur logement à la vente en vue d’en acquérir un autre, il existe une solution appelée crédit pont. Nombreux sont les choix proposés par les organismes prêteurs à ce sujet, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Quel est le principe du crédit pont ?

Également appelé crédit relais ou crédit-in-fine, le crédit pont permet à un propriétaire de bien immobilier d’acheter un nouveau sans qu’il ait à vendre son bien actuel. Le principe de cet emprunt relais est alors de financer un achat de bien avec le produit de la vente du premier bien sur une durée de 6 à 12 mois. Pour en bénéficier, il faut s’adresser à un organisme prêteur qui s’occupera d’accorder un prêt d’une valeur allant de 50 % à 80 % du montant du bien à vendre, une fois l’expertise de celui-ci faite.

Quels sont les différents types de crédit pont ?

Il existe plusieurs types de crédit relais. Il y a celui à différé d’amortissement partiel, celui jumelé adossé à un prêt à long terme, et enfin le crédit pont à différé d’amortissement total. Le prêt pont jumelé adossé à un crédit à long terme inclut un remboursement anticipé non pénalisé à la suite de la vente de l’ancien bien. Avec le crédit relais à différé d’amortissement total, il faut rembourser le capital et les intérêts une fois que l’ancien bien est vendu.

Quels sont les avantages du crédit pont ?

image

Le prêt pont à différé d’amortissement partiel permet des taux intéressants, outre les mensualités faibles. Pour ce qui est du crédit pont jumelé adossé à un crédit à long terme, ce sont les frais de dossier et les frais d’hypothèques qui sont moins chers. Le remboursement permet également un amortissement du capital du prêt du bien acheté à part le fait que les taux soient intéressants. Le crédit relais à différé d’amortissement total quant à lui est très souple et n’exige pas de frais supplémentaires sur les mensualités.

Quels sont les inconvénients du crédit pont ?

Le prêt pont à différé d’amortissement total possède l’inconvénient d’être excessivement cher en fin de compte. Il ne faut donc opter pour cette solution que si la certitude de vendre l’ancien bien est totale. Concernant le crédit relais jumelés adossés à un crédit à long terme, c’est au niveau des mensualités que cela pose problème ; ils sont trop élevés. Enfin, le crédit pont à différé d’amortissement partiel dispose d’un capital non amorti. En plus, ce prêt devient onéreux si le délai de remboursement venait à être prolongé. (A savoir)