Comment devenir ingénieur du son?

La musique est bien plus qu’une passion pour vous, c’est avant tout un art de vivre. Vous aimez jouer et vous jouez de plusieurs instruments. Parallèlement, vous aimez créer des sons à l’aide de votre logiciel préféré. Dans une certaine mesure, la musique n’a plus de secret pour vous et vous souhaitez en faire votre métier. Vous aimeriez particulièrement devenir ingénieur du son mais cependant vous n’avez pas la moindre idée de comment le devenir? La suite de cet article vous permettra d’en savoir plus sur ce métier et surtout comment finalement arriver à devenir ingénieur du son, quelle formation suivre, à quelle rémunération s’attendre???

Qu’est ce qu’un ingénieur du son?

Il est le technicien spécialisé dans toute production sonore. Il s’occupe donc certes d’enregistrer mais avant tout il est le garant de la qualité de l’enregistrement. Il gère le mix des différents programmes sonores et musicaux. Sur le tournage d’un film, il est le responsable de l’identité sonore, il est coutume alors de le nommer chef-opérateur du son. Quand sa mission n’est pas associé à l’audiovisuel, l’ingénieur du son se promène forcément dans un univers musical : il gère l’enregistrement des albums en studio, il sonorise des salles de concert, etc.

Quelles sont les qualités requises pour le métier?

La question se pose. Le bagage pour être technicien du son se doit être aussi bien technique que musical et artistique. La technologie ne doit avoir aucun secret. La révolution digital en a fait des techniciens polyvalent. L’instrument indispensable est une oreille sans faille. Pour exercer, il doit être disponible, les horaires étant généralement plus qu’extensibles.

Evolution et rémunération?

L’ingénieur du son est d’un point de vue hiérarchique au dessus de n’importe quel technicien du son. Il est possible au fil de sa carrière de devenir producteur. Quant au salaire, un débutant est rémunéré 1600€ brut.

Quelle formation effectuer?

En France, il ne se trouve pas de diplôme préparant directement au poste. Bien-entendu, il est tout de même indispensable d’acquérir des notions de plusieurs discipline via un enseignement qui varie de bac+2 à bac+5. Il est à noter que comme partout ailleurs, l’expérience est un atout non négligeable. Afin de devenir ingénieur du son, en France, l’école nationale supérieure des métiers de l’image et du son (ENSMIS) et l’École nationale supérieure Louis Lumière offrent des formations appréciées par la profession. D’autres établissements existent une école d’ingénieur du son comme Musitechnic vous permettront d’accéder au métier de vos rêves. N’oubliez pas cependant que ces instituts restent relativement sélectif. A vous de faire la différence!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *