Pourquoi le bombers est-il toujours aussi porté ?

Le bombers est surtout connu pour son appellation française blouson. Conçu à partir de tissu nylon, ce vêtement était destiné pour être porté par les pilotes de l’United States Air Force. Il a été ainsi vu sur le dos des militaires et plus précisément des pilotes américains pendant la guerre du Vietnam. Depuis, le bombers est le sujet d’un engouement que ce soit auprès de l’armée qu’auprès des civils.

Historique de ce blouson

Pour casser la mode des modèles en cuir, le blouson produit à partir de fibre synthétique est ce que l’on appelle jusqu’à ce jour le bombers. Il a été porté pour la première fois dans les années 50. Le modèle MA-1 était dotée d’une poche zippée sur la manche et il rehaussait les couleurs de l’armée américaine que sont le vert olive et le bleu marine.

Ce modèle va par la suite laisser la place au B-15 qui se particularise par son col en fourrure. Pour faciliter la localisation des pilotes en détresse, la doublure de couleur verte a été changée en orange fluo dans les années 60. Pendant cette même période, Alpha Industries, qui a conçu les modèles pour l’US Air Force, a décidé de commercialiser le bombers pour les civils.

bombers

Un tel engouement, pourquoi ?

De retour de leur champ de bataille, les soldats aussi bien américains et britanniques, ne se lassaient pas de leur blouson. Les personnalités de l’époque comme Marilyn Monroe n’ont alors pas hésité à s’en procurer. Plus qu’un simple blouson, le bombers marque ainsi l’identité à tel point que les grandes marques comme YSL, Zara les intègrent dans les défilés de mode. Depuis la guerre du Vietnam, le bombers a fait un long parcours et a subi quelques améliorations, il rappelle aussi la guerre, le combat et la force. Le bombers est désormais présent dans au moins 4 dressing sur 5. Avec sa coupe un peu bouffante, il offre le confort et protège des intempéries.

A lire également

Leave a Comment